Les syndics de copropriété à Angers

Quels sont les syndics de copropriété de la ville de Angers ?

Découvrez les 20 syndics de copropriété à Angers

agence d'administration de biens urbains et rurauxSyndic professionnel
agence de l anjouSyndic professionnel
angers syndic gestionSyndic professionnel
bouvier*jacques georges/Syndic professionnel
cabinet daniel vetuSyndic professionnel
cabinet lutzSyndic professionnel
cabinet pige & associesSyndic professionnel
cabinet sibout immobilierSyndic professionnel
cabinet tapissier & associesSyndic professionnel
cabinet trehardSyndic professionnel
citya immobilier angersSyndic professionnel
Syndic coopératifNon-accompagné par Matera
foncia maine & loireSyndic professionnel
immo de france ouestSyndic professionnel
kmiSyndic professionnel
syndic-Angers

Syndic à Angers découvrez l’état des copropriétés

Angers est situé dans l’Ouest de la France, dans la région Pays de la Loire. Réputée pour son château emblématique, Angers est une ville où il fait bon vivre. Ses habitants se nomment les Angevins.Forte de ses 2 145 copropriétés de 21 lots en moyenne, Angers est la 18ème ville de France. Au global, on décompte 152 960 habitants à Angers, soit 3 617 personnes au kilomètre carré.
Moyenne des notes Google (tous types de syndics confondus)
85
Nombre moyen de copropriétés par syndic (tous types de syndic confondus)

Syndic à Angers : les questions à se poser

Choisir le bon syndic ? Pas toujours simple.
Si vous souhaitez changer de syndic à Angers, on vous aide justement à y voir plus clair grâce à notre foire aux questions.
chevron_right

Quels sont les critères pour choisir un syndic ?

Avant de choisir votre syndic, vous devez prendre plusieurs critères en compte :
  • Le modèle de gestion : conformément à la loi de 1965, il existe plusieurs modèles de syndic de copropriété. Le plus répandu est le syndic professionnel, cela signifie que vous déléguez la gestion de votre immeuble à une société externe en échange du paiement d’honoraires. Mais vous pouvez également passer au syndic non-professionnel et gérer vous-même votre copropriété. Ce modèle a l’avantage de vous faire réaliser des économies pérennes de charges de copropriété et d’avoir une gestion plus transparente et conviviale ;
  • La proximité de votre syndic : en cas d’urgence, il est important que votre syndic soit proche de chez vous pour pouvoir vous rendre en agence par exemple ;
  • La réactivité de votre syndic : pour faire avancer les différents sujets dans la copropriété, il est capital de choisir un syndic réactif qui sache prendre des décisions rapidement et efficacement ;
  • Les avis Google : nous vous recommandons de regarder les avis Google des syndics que vous vous apprêtez à contacter pour obtenir un devis afin d’avoir une idée du degré de satisfaction de leur clientèle.
chevron_right

Quels sont les différents modèles de syndic ?

Conformément à la loi fondatrice de 1965, il existe deux types de syndic :
  • Le syndic professionnel : ici, les copropriétaires décident d’externaliser la gestion de la copropriété à une société en échange du paiement d’honoraires. À noter que les syndics professionnels facturent également des frais annexes pour toutes les prestations non incluses dans le forfait de base comme par exemple les états datés. Ils prennent également des commissions sur les travaux par exemple ;
  • Le syndic non-professionnel : ce modèle inclut le syndic bénévole et le syndic coopératif. Concrètement, il s’agit d’un ou de plusieurs copropriétaires élus en assemblée générale pour gérer la copropriété. Ce modèle permet d’économiser des charges mais peut avoir l’inconvénient de représenter une certaine charge de travail pour les copropriétaires élus. C’est pourquoi, des logiciels de gestion ont émergé sur le marché pour accompagner les copropriétaires en syndic non-professionnel à gérer de façon sereine et autonome leur immeuble.
chevron_right

Comment révoquer mon syndic ?

Pour révoquer votre syndic en cours de mandat, vous devez disposer d’un motif légitime et sérieux. Cela signifie que votre syndic doit avoir commis une faute de gestion, comme par exemple la non-exécution d’une décision prise en assemblée générale.
Dans ce cas, pour révoquer votre syndic, vous devez ajouter la résolution de révocation à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale en envoyant une lettre recommandée avec accusé de réception à votre syndic. Nous vous conseillons d’envoyer votre demande de mise à l’ordre du jour environ 2 mois avant l’assemblée générale. À noter que si votre demande est formulée en bonne et due forme, votre syndic est dans l’obligation d’y accéder.
Attention ! N’oubliez pas d’ajouter à l’ordre du jour des devis de syndics pour remplacer votre syndic actuel. En effet, à défaut, votre copropriété se retrouverait en carence de syndic.
Ensuite, le syndicat des copropriétaires vote la révocation du syndic à la majorité absolue. Si la résolution ne passe pas mais obtient au moins un tiers des tantièmes, alors vous pouvez organiser un vote au cours de la même assemblée générale, mais cette fois à la majorité simple. Cette règle de majorité, qui ne prend en compte que les copropriétaires présents et représentés, est plus simple à obtenir.
Si la résolution est votée, votre syndic est immédiatement révoqué. Vous pouvez alors choisir un nouveau syndic parmi ceux ajoutés à l’ordre du jour. À noter que vous pouvez tout à fait décider de passer en syndic non-professionnel.
Découvrez le guide de la gestion de copropriété