Les syndics de copropriété à Brest

Quels sont les syndics de copropriété de la ville de Brest ?

Découvrez les 15 syndics de copropriété à Brest

agence centraleSyndic professionnel
associes conseils immobilierSyndic professionnel
brest avenir immobilierSyndic professionnel
centrale immobiliereSyndic professionnel
Syndic coopératifNon-accompagné par Matera
credit agricole bretagne habitat transactionSyndic professionnel
elg esvanSyndic professionnel
elorn immobilierSyndic professionnel
foncia breizhSyndic professionnel
gestimmaSyndic professionnel
janin immobilierSyndic professionnel
keredes gestion immobiliereSyndic professionnel
Syndic coopératifAccompagné par Matera
sa thepotSyndic professionnel
sarl gerecSyndic professionnel
syndic-Brest

Syndic à Brest découvrez l’état des copropriétés

Brest est une commune française, chef-lieu du département du Finistère dans la région Bretagne. C'est un port important, deuxième port militaire en France après Toulon, situé à l'extrémité Ouest de la Bretagne.Forte de ses 2 898 copropriétés de 17 lots en moyenne, Brest est la 25ème ville de France. Au global, on décompte 140 064 habitants à Brest, soit 2 819 personnes au kilomètre carré.
Avis Google (tous types de syndics confondus)
140
Nombre moyen de copropriétés par syndic (tous types de syndic confondus)

Syndic à Brest : les questions à se poser

Choisir le bon syndic ? Pas toujours simple.
Si vous souhaitez changer de syndic à Brest, on vous aide justement à y voir plus clair grâce à notre foire aux questions.
chevron_right

Quelle est la procédure pour changer de syndic ?

Si vous souhaitez changer de syndic, vous devez ajouter à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale la résolution de changement de syndic. Pour ce faire, vous devez envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à votre syndic actuel au moins 2 mois avant l’assemblée générale.
À noter que vous devez également joindre d’autres devis de syndics pour le mettre en concurrence. Pour ce faire, vous pouvez soit demander des devis à d’autres syndics professionnels, soit proposer le passage en syndic bénévole ou coopératif.
Lors de l’assemblée générale, le changement de syndic est voté à la majorité absolue. Cette règle de majorité inclut les personnes absentes et non représentées. Toutefois, si la résolution ne passe pas mais obtient au moins un tiers des tantièmes, il est possible de recourir à la passerelle de l’article 25-1 de la loi de 1965 et d’organiser un second vote au cours de la même assemblée générale, cette fois à la majorité simple.
Le syndicat des copropriétaires devra également désigner un nouveau syndic si la résolution de changement de syndic est adoptée.
À l’issue de l’assemblée générale, si un nouveau syndic est élu, le syndic sortant devra transmettre les archives et les documents de la copropriété dans un délai d’un mois suivant l’assemblée générale.
chevron_right

Syndic professionnel et syndic en ligne, quelles différences ?

Récemment, sur le marché, ont émergé de nouvelles formes de syndics professionnels : les syndics en ligne. Mais quelles sont les différences entre syndic professionnel et syndic en ligne ?
D’un point de vue légal, aucune. En effet, les deux modèles sont soumis aux mêmes obligations et doivent notamment détenir la carte professionnelle remise par la CCI ainsi qu’une garantie financière et une assurance responsabilité civile.
Pour ces deux modèles, le syndicat des copropriétaires délègue la gestion de la copropriété à un cabinet de syndic en échange du paiement d’honoraires. En revanche, contrairement au syndic traditionnel, le syndic en ligne ne possède pas d’agence physique. Cela signifie que toute la gestion est menée à distance et que le syndic en ligne ne se déplace pas dans la copropriété, à l’inverse du syndic traditionnel.
Cependant, le syndic en ligne est généralement moins cher qu’un syndic traditionnel.
chevron_right

Que faire en cas de faute de gestion de mon syndic ?

Un syndic professionnel est soumis à de nombreuses obligations légales telles que représenter légalement le syndicat des copropriétaires dans tous ses actes et ses actions en justice, établir le budget prévisionnel de la copropriété, faire exécuter les décisions approuvées en assemblée générale, etc.
En cas de manquement à ces obligations, le syndic commet une faute de gestion. Dans ce cas, il engage sa responsabilité, soit civile, soit pénale dans les cas les plus graves (malversations de fonds par exemple).
Si votre syndic est concerné par ce cas de figure, alors vous pouvez le révoquer de façon anticipée. Pour ce faire, demandez l’ajout de la révocation du syndic à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale en envoyant une lettre recommandée avec accusé de réception à votre syndic actuel au moins deux mois avant l’assemblée générale.
Pour que le syndic soit révoqué, la résolution doit être votée à la majorité absolue des copropriétaires conformément à l’article 25 de la loi de 1965.
Attention ! Toute copropriété doit avoir un syndic. Ainsi, en cas de révocation de votre syndic, pensez à faire des demandes de devis et à ajouter à l’ordre du jour la candidature d’autres syndics de copropriété qui pourront être élus. Vous pouvez également décider d’ajouter le passage de votre copropriété en syndic bénévole ou coopératif à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale
Découvrez le guide de la gestion de copropriété