Copropriété : changer de fournisseur d'énergie pour économiser

On dénombre aujourd'hui 700 000 copropriétés en France et toutes sont concernées par les évolutions du marché de l'énergie. Bailleur ou syndic, tous reconnaissent les factures d'énergies comme l'une des charges les plus importantes dans les copropriétés. Et l'enjeu est grand : La France s'est engagée, comme l'ensemble des pays de l'Union Européenne à diminuer sa consommation d'énergies non renouvelables de 30% avant 2030. Le secteur du bâtiment n'échappe pas à cet engagement et les copropriétaires ont donc tout intérêt à réduire leur consommation d'énergie. Car diminuer sa consommation, c'est aussi diminuer ses charges ! Comment choisir la bonne offre de gaz et d'électricité, ou encore changer pour un fournisseur plus adapté ? On vous livre tout ce que vous devez savoir pour changer de fournisseur d'énergie pour votre copropriété avec le courtier énergie Hopenergie.com et économiser au maximum.

Une copropriété, c'est quoi ?

Une copropriété est une répartition d'une propriété entre plusieurs copropriétaires. Chacun d'entre eux détient un logement privé ainsi qu'une parcelle des parties communes. Les parties communes sont accessibles, à part égale, à l'ensemble des copropriétaires (entrée, couloirs, ascenseur, escaliers, parcs...). La vie en copropriété implique une répartition différente des charges. Ces dernières sont votées en assemblée générale et sont prévues dans le budget prévisionnel de la copropriété. Mais comment faire lorsque le coût des charges énergétiques devient trop important ?

Changer de fournisseur en copropriété :

Le tarif réglementé a déjà disparu pour de nombreux types de copropriété. Pour les copropriétés dont la consommation de gaz naturel est supérieure à 200 000 kWh/an, le tarif réglementé sur le gaz naturel a pris fin le 31/12/2014. Même chose depuis le 21/12/2015 pour les copropriétés consommant 150 000 à 200 000 kWh. Les copropriétés consommant moins de 150 000 kWh seront aussi obligatoirement concernées dès le 01/07/2023.

Le but étant de favoriser la libre concurrence entre les fournisseurs et donc, de baisser les charges des usagers.

Démarches pour signer un nouveau contrat d’énergie

Pour changer votre offre d'énergie (gaz et/ou électricité), un vote doit être effectué lors de l'assemblée générale. Les fournisseurs seront ainsi mis en concurrence par le conseil syndical. Toutefois retenez bien que la durée de vie des offres d’énergie est courte (entre 3 et 15 jours, parfois à peine 24 heures). Les informations propres aux copropriétés (contrats et tarifs) ne sont pas toujours affichées sur les sites internet des fournisseurs. Faîtes appel à courtier en énergie qui pourra vous accompagner le long du processus : vous changerez de fournisseur et ferez des économies en moins de deux !

Changement de fournisseur pour une énergie renouvelable ?

Pourquoi pas alléger votre facture d'électricité tout en faisant du bien à la planète ? Plusieurs fournisseurs garantissent l'origine renouvelable ou « verte » de leur électricité. Cela peut être idéal pour les copropriétaires les plus engagés dans la transition écologique. Le soleil aussi constitue une source d'énergie écolo. Vous pouvez l'utiliser pour une partie de l'eau chaude sanitaire en installant des panneaux solaires sur la toiture.

Autre possibilité, utiliser des capteurs solaires photovoltaïques. Certains copropriétaires produisent eux-mêmes leur électricité de cette façon. Pour les copropriétés se situant en zone rurale ou périurbaine, il est possible d'utiliser une chaudière à granulés ou à bois. La pompe à chaleur géothermique est aussi une bonne alternative écologique.

Peu importe votre choix, comparez avec soin le prix global de l’installation, en tenant compte des tarifs annexes (taxes, matières premières, frais d'abonnement et de raccordement). Le bureau d'études thermique pourra s'en charger pour vous, surtout en cas de rénovation de votre chaufferie. Ainsi vous ferez des économies très importantes.

Comment choisir votre fournisseur et réaliser de véritables économies ?

Avant toute chose, renseignez-vous sur les besoins énergétiques de votre copropriété. On parle de CAR (consommation annuelle de référence). Il s'agit de la quantité de gaz estimée consommée en 1 an, à températures climatiques moyennes. Le CAR est spécifique pour chaque lieu de consommation. Ce lieu est symbolisé par le PCE (point de comptage et d’estimation). On parle de CAE pour l'électricité (consommation annuelle d’électricité).

Toutefois, il ne vous suffit pas de comparer les tarifs hors taxe de consommation d'électricité sur une période. Vous devez aussi prendre en compte les frais d'abonnement (frais fixes) qui représentent une part considérable de votre facture d'énergie. Surtout pour les copropriétés raccordées à un réseau de chaleur.

Pour résumer, le contrat le plus avantageux sera celui vous proposant le meilleur rapport qualité/prix. 3 éléments à prendre à compte pour cela :

Economique : le tarif, les modalités de paiement et l'évolution ;

Technique : les modalités de prestations et le descriptif) ;

Juridique : la durée du contrat, les délais du préavis, les modalités de résiliation, etc.

Ce que vous devez retenir

Faites bien attention aux frais fixes pour l'électricité ou vous risqueriez bien de ne pas faire d'économies lors du changement de fournisseur ! En copropriété, 80 % des compteurs en sont de faible puissance (3, 6 ou 9 kVA). Toutefois, c'est l'abonnement qui coûte le plus cher dans un petit contrat d'énergie. En tant que copropriétaires, tenez donc bien compte de ces données lors de votre souscription chez un nouveau fournisseur. Mieux vaut que le tarif du kWh soit un peu plus élevé avec un prix d'abonnement bas que l’inverse. Ainsi vous avez toutes les cartes en main pour changer de fournisseur et économiser au maximum.


04 mai 2021
ÉCRIT PAR
Marine de Villoutreys
Responsable juridique