Comment investir dans l’immobilier post Covid ?

Comme pour bon nombre de français, la pierre fait office de valeur refuge. À l’aube de cette fin d’année 2020 si particulière, comment se porte l’immobilier d’investissement ? En effet, presque un an après l’arrivée de cette pandémie liée au Covid-19, il est temps d’analyser quels sont ou seront les types d’investissements à privilégier après ces mois extrêmement compliqués pour l’ensemble de l’économie. Tout d’abord, il est important de préciser qu’à cette date, les données présentées par le baromètre LPI-SeLoger sont de bon augure pour l’avenir.

Contre tous les préjugés et attentes des français, le prix au m2 en 2020 n’a pas chuté mais, a, à l’inverse augmenté. En juin dernier, le prix moyen en France de tous les logements confondus était de 3 601 euros contre 3 414 euros en janvier dernier. À plus fortes raisons, le prix de l’immobilier ancien a enregistré une hausse de 5,1% de juin 2019 à juin 2020. La crise sanitaire du Covid-19 n’a donc pas fait exploser la bulle immobilière imaginée par de nombreux français. Force est de constater qu’au global, le prix de l’immobilier hexagonal ne recule pas. Tout au plus sa progression pourrait ralentir au cours des prochains mois. Toutefois, détaillons ensemble quels sont les types d’investissement immobilier qui ont le mieux supporté la crise et pourquoi se sont-ils si bien portés ?

Le regain d’intérêt vers le logement neuf

Alors que le gouvernement a validé le décret de prorogation du dispositif Pinel mais avec des taux de réduction plus faibles, les professionnels de l’immobilier s’attendent à une baisse d’intérêt des particuliers envers cette loi fiscale à partir de 2023. Cette information adossée au besoin croissant de logement en France pourrait bien permettre aux français de réaliser des investissements à fort potentiel de plus-value.

Premièrement, le marché du logement s’est très bien comporté cette année en dépit de ce qui pouvait être attendu, les ménages ont continué de réaliser des transactions. Certes le nombre de cessions a connu un recul mais les prix n’ont visiblement pas baissé et ont même continué à augmenter. C’est dans des villes attenantes aux grandes métropoles que l’augmentation des prix s’est faite le plus ressentir. Pessac, Mulhouse, Grasse, Castanet-Tolosan… Toutes ces villes ont vu leur prix augmenter de 13 à 15% en un an !

Il est d’ailleurs intéressant de noter que le déplacement de la demande auquel on assiste actuellement n’est que la résultante des prix immobiliers parfois prohibitifs des métropoles ainsi que d’une appétence grandissante des français pour les maisons et les biens disposant d’un extérieur suite à ces périodes de confinements répétées. Et ce déplacement ne va pas manquer de contribuer à accentuer la pression sur les prix autour des grandes villes. On assiste à une « parisianisation » des métropoles et le bénéfice en est tiré par les villes adjacentes. En outre, l’augmentation de la demande immobilière s’est accentuée dans les communes en première et deuxième couronne de certaines grandes villes, zone de prédilection des programmes neufs : CQFD !

Les thématiques porteuses de l’année 2020

Le logement des particuliers n’a clairement pas été le seul secteur à se démarquer au cours de cette année de crise sanitaire. En effet, plusieurs domaines n’ont pas subi de répercussions financières face aux confinements ou au ralentissement de la croissance économique. Depuis déjà de nombreuses années, nous portons l’attention de nos clients vers des thématiques dites de « contrainte » comme la santé et l’éducation. En effet, peu importe les crises économiques que nous connaîtrons, la santé sera toujours une priorité pour l’Etat et l’éducation de nos enfants aussi. C’est pourquoi, des investissements dans des résidences médicalisées ou étudiantes ou même encore dans des SCPI dédiées à ce secteur sont des investissements résilients. Toutefois, tous ne se valent pas, il est important de se faire accompagner pour choisir un gestionnaire solide et d’une grande qualité.

Le troisième secteur que nous souhaiterions évoquer dans cet article est un secteur que l’ensemble de la population française utilise quasi-quotidiennement. Il s’agit du e-commerce et de l’achat en ligne. En effet, cette année le e-commerce a pris tout son sens lorsque que nous étions confinés chez nous, le seul moyen de continuer à faire des achats était bien souvent grâce à internet. À ce sujet, les prestataires et fournisseurs de grandes enseignes en ligne n’ont pas non plus étaient sujet à de fortes conséquences négatives pour leur activité. Pour investir dans les entrepôts logistiques et de stockage, rien de mieux qu’y investir au travers d’une SCPI spécialisée et qui a fait ses preuves en 2020.

Enfin, l’investissement en copropriété reste intéressant pour nombre de Français. Encore faut-il se poser les bonnes questions. Avant d’investir en copropriété, nous vous recommandons notamment de vous renseigner sur les informations suivantes :

La pierre, lorsqu’elle est soigneusement réfléchie fait figure d’investissement rentable et il existe de nombreuses possibilités pour vous d’investir. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de professionnels avant de vous lancer dans un projet de ce type.


17 Dezember 2020
ÉCRIT PAR
Yasmine Khaldi
Juriste