Achat immobilier en tant que primo-accédant : le guide essentiel

Vous vous apprêtez à réaliser votre premier achat immobilier ? Découvrez notre guide essentiel à ce sujet !

Obtenir un devis
4,4 / 5
Selon nos +700 Avis Google
Avec toutes les questions et préoccupations que soulève la question d'un achat immobilier, les primo-accédants peuvent rapidement se sentir perdus... Découvrez toutes nos astuces et évitez ainsi certaines erreurs lors de votre premeir achat immobilier !
Achat immobilier en tant que primo-accédant : le guide essentiel

Selon plus de 600 Avis Google
Avec toutes les questions et préoccupations que soulève la question d'un achat immobilier, les primo-accédants peuvent rapidement se sentir perdus... Découvrez toutes nos astuces et évitez ainsi certaines erreurs lors de votre premeir achat immobilier !
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Faire ses premiers pas dans le monde de l'immobilier n'est pas une mince affaire. Investir dans la pierre représente une étape clé dans la vie de nombreux individus, mais elle peut se transformer en véritable défi, en particulier pour ceux qui s'y aventurent pour la première fois. Que vous envisagiez l'acquisition d'une maison, d'un appartement ou d'un immeuble, il est crucial de bien comprendre le processus. L'achat de votre premier bien immobilier requiert un investissement financier conséquent, nécessitant du temps, de l'énergie et une recherche détaillée pour choisir le bon logement. Même si cet article ne prétend pas couvrir toutes les questions auxquelles vous pourriez être confronté lors de cette importante démarche, il se propose de fournir des éclaircissements utiles pour mieux comprendre le processus d'achat immobilier.

L'impact des primo-accédants sur le marché immobilier français

Avant de plonger dans les détails, il est important de définir le terme de primo-accédant. Ce terme, couramment utilisé dans le monde de l'immobilier et celui de la banque, désigne toute personne qui se lance dans l'achat de son premier bien immobilier. En France, l'importance de ces primo-accédants sur le marché immobilier est loin d'être négligeable. En 2018, par exemple, les primo-accédants représentaient environ 60% de l'ensemble des transactions immobilières, soit 596 000 transactions sur un total de 956 000 (source Statista). Vous l’aurez compris, les primo-accédants jouent donc un rôle direct sur la santé du marché immobilier français.

Comment financer son premier achat immobilier ?

Le financement est l'une des étapes les plus importantes de votre achat immobilier. Plusieurs options s'offrent à vous pour vous payer votre bien...

Les aides financières à la disposition des primo-accédants

En tant que primo-accédant, vous pouvez bénéficier de plusieurs aides avantageuses. Parmi ceux-ci figurent :

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ), une aide financière sans intérêt destinée à compléter le budget alloué à votre projet immobilier,

Le Prêt d'Accession Sociale (PAS) destiné à financer l'achat d'une résidence principale et ouvrant droit à l'APL (Aide Personnalisée au Logement),

Le Prêt Conventionné (PC), un crédit immobilier dont le taux d'intérêt est plafonné et qui peut financer jusqu'à 100% de l'opération sans nécessiter d'apport personnel,

Le Prêt Action Logement, emprunt qui offre un complément de financement à un taux préférentiel aux salariés d'entreprises du secteur privé non agricole de plus de 10 salariés,

Le dispositif Pinel : permet aux particuliers qui investissent dans un bien neuf destiné à la location de bénéficier d'une réduction d'impôt,

Les collectivités locales proposent aussi des aides pour l'achat d'une première résidence principale, variant en fonction de la région ou de la ville. Ces différentes aides et avantages peuvent grandement faciliter votre première acquisition immobilière…

Chacune de ces options a ses avantages et ses inconvénients, et le choix dépendra de votre propre situation, de vos revenus, de votre capacité à rembourser le prêt, et de la nature du bien que vous comptez acquérir.Pour choisir le prêt le plus adapté à votre situation, il est conseillé de faire appel à un conseiller financier ou à un courtier en prêts immobiliers qui pourra vous guider et vous aider à faire le meilleur choix.

La négociation de votre prêt immobilier est également une étape cruciale. Vous devrez non seulement négocier le taux d'intérêt, mais aussi les frais de dossier, les assurances, les pénalités de remboursement anticipé, et autres conditions du prêt.

La dernière étape du financement est l'obtention de l'offre de prêt de la part des banques. Une fois que vous l'avez reçue, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours avant de l'accepter. Il est essentiel de bien lire et comprendre toutes les conditions (notamment liées à l'assurance et à son montant) avant de signer.

Conseils pour bien préparer son premier achat immobilier

L'un des aspects les plus importants de l'achat immobilier est sans doute la préparation. Comme pour tout projet d'envergure, l'acquisition d'un bien immobilier nécessite une préparation rigoureuse. La phase pré-achat peut s'avérer longue et complexe, parsemée d'obstacles et de défis à relever. Cependant, une bonne préparation peut faciliter grandement ce processus. Plus vous serez préparé, plus vous serez à même de prendre les bonnes décisions et plus vous serez en mesure de trouver le bien qui vous correspond le mieux.

Comprendre le marché immobilier : des facteurs clés à considérer

Pour réussir votre investissement immobilier, une compréhension approfondie du marché immobilier est indispensable. Il s'agit de porter attention à plusieurs facteurs tels que :

  1. L'offre et la demande : L'équilibre entre l'offre et la demande a un impact majeur sur les prix de l'immobilier. Un déséquilibre en faveur de la demande entraîne généralement une augmentation des prix, tandis qu'un surplus d'offre aura tendance à les faire baisser.
  2. Les taux d'intérêt : Les taux d'intérêt influencent directement le coût des prêts immobiliers. Des taux d'intérêt bas peuvent stimuler la demande de logements en rendant les prêts plus abordables, tandis que des taux d'intérêt élevés peuvent la freiner.
  3. L'économie globale : L'état de l'économie globale a un impact direct sur le marché immobilier. En période de prospérité économique, la demande de logements a tendance à augmenter, tandis qu'en période de récession, elle peut fléchir.
  4. La localisation : Le marché immobilier varie fortement en fonction de la région, de la ville et même du quartier. Des facteurs tels que la qualité des écoles, la proximité des services et des transports, ou encore le niveau de criminalité peuvent influencer la demande et donc les prix.
  5. Les régulations gouvernementales : Les politiques gouvernementales, comme les restrictions de zone classée, les régulations de loyers, les taxes sur les transactions immobilières et les incitations pour les primo-accédants, peuvent avoir une influence sur l'offre et la demande.
  6. Les tendances démographiques : Les changements démographiques influants sur le volume et la composition de la population peuvent avoir un impact sur la demande de logements.

Choisir le type de bien immobilier qui vous correspond

Au-delà de la question fondamentale entre maison et appartement, le choix du type de bien immobilier que vous allez acquérir comprend une multitude d'autres aspects. Vous devrez prendre en compte votre budget, vos préférences personnelles, la localisation du bien et d'autres critères qui vous aideront à définir le bien idéal pour vous.

Logement collectif ou individuel : En règle générale, l'achat d'un appartement est généralement moins coûteux que celui d'une maison. Cependant, il est important de prendre en compte les frais de copropriété qui sont généralement associés à l'achat d'un appartement.

Logement neuf ou ancien : Chaque type de bien a ses avantages et ses inconvénients. Les logements neufs offrent souvent une meilleure efficacité énergétique, moins de travaux à prévoir à court terme, des normes de construction actuelles et peuvent être personnalisés selon vos goûts. Cependant, ils sont souvent plus coûteux que les logements anciens qui, quant à eux, ont généralement plus de caractère et sont situés dans des quartiers bien établis. Ils peuvent nécessiter des travaux de rénovation, mais ces derniers peuvent aussi représenter une opportunité d'ajouter de la valeur à votre investissement.

Investir dans l'immobilier locatif : En tant que primo-accédant, l'achat d'un bien immobilier à but locatif peut être une excellente stratégie pour générer des revenus supplémentaires et se constituer un patrimoine. Cependant, cela implique aussi des responsabilités supplémentaires en tant que propriétaire bailleur.

bullet
Bon à savoir :
Si vous achetez dans le but de faire de l’investissement locatif, Matera est LA solution pour vous ! Grâce à son offre de gestion locative, Matera vous aide dans la gestion de votre bien en location à travers une plateforme en ligne permettant d’automatiser les tâches administratives, financières et juridiques et capable de vous aider dans toutes vos autres démarches. Une question ? Votre conseiller Matera attitré sera là pour vous répondre…

Bien comprendre les différents documents relatifs à l'achat d'un bien immobilier

Au cours du processus d'achat immobilier, vous serez confrontés à de très nombreux documents qu'il vous faudra comprendre... Chacun possédant ses particularités, voici quelques explications sur les principaux documents que vous devrez traiter.

Le compromis de vente

Le compromis de vente est un accord initial entre le vendeur et l'acheteur, où les deux parties s'engagent respectivement à vendre et à acheter le bien immobilier à un prix convenu.Ce document est généralement suivi par le versement d'un dépôt de garantie par l'acheteur.Le compromis de vente spécifie également les conditions de vente, notamment les conditions suspensives comme l'obtention d'un prêt immobilier, ainsi que la date prévue pour la signature de l'acte de vente.

L'acte de vente

Également appelé acte authentique, il s'agit du document final qui consacre la vente. Il est rédigé par un notaire et signé par les deux parties en sa présence. Ce document officiel confirme le transfert de propriété et atteste que vous êtes le nouveau propriétaire du bien.

L'offre de prêt

L'offre de prêt est le document dans lequel votre banque détaille les conditions du prêt immobilier qu'elle vous propose : montant emprunté, durée du prêt, taux d'intérêt, frais annexes, etc. Il est important de bien comprendre ces termes, car ils auront un impact significatif sur votre budget à long terme. Après la réception de l'offre de prêt, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours pour l'accepter ou la refuser.

Les erreurs à éviter en tant que primo-accédant

Pour finir en beauté et parce que tout bon débutant commet des erreurs, nous vous avons concocté un top 6 des principales erreurs commises chez les jeunes propriétaires lors de leur premier achat immobilier.  :

  1. Négliger l'inspection du bien : Ne vous contentez pas de l’aspect esthétique d'un logement. Une inspection minutieuse vous permettra de déceler les éventuels problèmes structuraux ou techniques qui pourraient engendrer des frais importants à l'avenir, voire vous empêcher de louer votre bien.
  2. Ne pas considérer tous les frais : Au-delà du prix d'achat du bien, il y a de nombreux coûts associés à l'acquisition immobilière tels que les frais de notaire, les frais d'agence, les travaux potentiels, les charges de copropriété, les taxes et impôts, etc. Prévoir un budget global est essentiel pour éviter les mauvaises surprises.
  3. Sous-estimer l'importance de l'emplacement : L'emplacement est un facteur primordial dans l'achat d'un bien immobilier. Proximité des commerces, des écoles, des transports, mais aussi qualité du quartier et potentiel de valorisation sont autant d'éléments à considérer.
  4. Ne pas prévoir une marge de sécurité financière : En cas de coup dur ou d'imprévu (travaux non anticipés, changement de situation professionnelle), il est important d'avoir une marge de sécurité financière pour faire face aux dépenses supplémentaires.
  5. Ne pas se renseigner sur les aides disponibles : Les primo-accédants ont souvent droit à des aides et prêts spécifiques (Prêt à Taux Zéro, Prêt Accession Sociale, etc.). Ne pas se renseigner sur ces dispositifs pourrait vous faire passer à côté d'importantes économies.
  6. Prendre une décision précipitée : L'achat d'un bien immobilier est une décision importante qui nécessite réflexion et patience. Il est essentiel de prendre le temps nécessaire pour comparer les offres, visiter plusieurs biens et bien comprendre les implications de cet achat.

L'achat de votre premier bien immobilier est une étape importante et passionnante de votre vie. Même si cette opération peut sembler intimidante, avec une bonne préparation, une compréhension claire du marché immobilier et des démarches, une idée précise du type de bien que vous recherchez, et un financement bien négocié, vous pouvez rendre ce processus beaucoup plus facile et gratifiant. Bonne chance dans votre quête du bien immobilier parfait !

Partagez cet article
This is some text inside of a div block.