Prix des syndics de copropriété : Comprendre et optimiser les coûts

Vous cherchez un syndic ? Passez au syndic coopératif ave Matera et faites jusqu'à 30% d'économies.

Obtenir un devis
4,4 / 5
Selon nos +700 Avis Google
Le prix du syndic peut représenter une part importante des charges de copropriété. Quel est le prix du syndic professionnel et les alternatives moins chères ?
Prix des syndics de copropriété : Comprendre et optimiser les coûts

Selon plus de 600 Avis Google
Le prix du syndic peut représenter une part importante des charges de copropriété. Quel est le prix du syndic professionnel et les alternatives moins chères ?
Insatisfait de votre syndic ? ‍Devis personnalisé et gratuit
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Avec Matera, profitez d'une alternative au syndic professionnel. Renégociation des contrats d'entretien, différentes offres selon vos besoins, suivi des dépenses de la copropriété en temps réel visible par tous, etc.


La gestion d’une copropriété requiert expertise et précision ; c’est pourquoi, il est crucial de choisir un bon syndic. L’un des facteurs pour élire un nouveau syndic est sans doute son prix. Que vous optiez pour un syndic professionnel ou que vous envisagiez un modèle plus autonome comme le syndic bénévole, comprendre les divers facteurs qui influencent les prix est essentiel pour une gestion efficace et économique de votre copropriété. Quel est le coût moyen d’un syndic de copropriété ? Quels sont les différentes variables à avoir en tête ? On vous explique tout dans cet article !

Quel est le coût moyen d’un syndic de copropriété ?

Le coût moyen d'un syndic de copropriété varie en fonction de nombreux facteurs, tels que la taille de l’immeuble ou encore la complexité de la gestion. En moyenne, les honoraires annuels d'un syndic professionnel oscillent entre 150 et 200 euros par lot.

Pourquoi est-ce important de comprendre le coût du syndic ?

Le coût d’un syndic peut rapidement augmenter. En effet, les services additionnels ou encore les situations exceptionnelles nécessitant une gestion plus intensives (ex : convocation d’une assemblée générale extraordinaire) ne sont pas rares. Comprendre ces coûts est crucial pour anticiper les dépenses et assurer une gestion efficace de la copropriété.

Choisir le bon syndic est essentiel pour une gestion efficiente et économique de votre copropriété. La structure de coût d’un syndic se décompose de la façon suivante :

  • Un forfait de base pour tout ce qui concerne les obligations légales du syndic, c’est-à-dire la tenue administrative et financière de l’immeuble, l’organisation d’une assemblée générale annuelle, etc. ;
  • Des frais supplémentaires en cas de service additionnel comme la gestion de gros travaux ou la convocation d’une assemblée générale extraordinaire.
    bullet
    Bon à savoir :
    Nous vous conseillons de comparer les offres et de négocier auprès des différents syndics auxquels vous faites une demande pour faire un choix éclairé avec un bon rapport qualité-prix et une qualité de gestion élevée.

    Quels facteurs influencent le coût du syndic ?

    Voici les plus importants :

    1. La taille et le nombre de lots de la copropriété : plus une copropriété est grande, plus les exigences en matière de gestion sont également élevées.
    2. La localisation de l’immeuble peut également modifier les coûts. En effet, les syndics dans les zones urbaines à forte densité ont tendance à pratiquer des tarifs plus élevés en raison des défis logistiques et de gestion accrus.
    3. Le niveau de services demandés, incluant des tâches telles que la gestion des travaux, la tenue des assemblées générales ou la résolution de litiges, peut également augmenter les honoraires. Comprendre ces facteurs permet aux copropriétaires de mieux négocier et de choisir le syndic qui offre le meilleur rapport qualité-prix en fonction des besoins de l’immeuble.

    Qui doit payer les honoraires de syndic de copropriété ?

    Ce sont les copropriétaires qui paient les honoraires de syndic de copropriété à hauteur de la quote-part des parties communes qu’ils détiennent. Les honoraires de syndic font effectivement partie des charges générales de copropriété. Ces dernières sont réparties entre les copropriétaires de l’immeuble.

    bullet
    Bon à savoir :
    Les charges de copropriété sont payées par provision, lors de l’envoi des appels de fonds par le syndic de copropriété. Les appels de fonds sont généralement trimestriels mais nous vous conseillons de vérifier la périodicité de l’envoi des appels de fonds sur votre règlement de copropriété !

    Prix du syndic : comment calculer les frais de syndic de copropriété ?

    Que contiennent les frais de syndic ?

    Comme expliqué précédemment, les frais de syndic de copropriété sont calculés principalement sur la base d’un forfait annuel qui couvre les tâches de gestion courantes comme la tenue des assemblées générales, la gestion des comptes, et l'entretien de l'immeuble.

    À ce forfait, s’ajoutent généralement des honoraires pour des services additionnels tels que la gestion de travaux majeurs par exemple. Ces frais supplémentaires doivent être définis dans le contrat du syndic et peuvent varier selon les besoins réels de la copropriété.

    Pour obtenir une estimation précise, il est recommandé aux copropriétaires de demander des devis détaillés aux syndics potentiels, spécifiant clairement ce qui est inclus dans les honoraires de base et ce qui pourrait entraîner des coûts supplémentaires. Cette démarche permettra non seulement de prévoir le budget nécessaire mais aussi de comparer efficacement les offres des différents syndics.

    bullet
    Bon à savoir :
    Depuis Janvier 2022, les syndics ont pour obligation de fournir une grille tarifaire avec tout ce qui est inclus dans le forfait de base et les extras

    Exemples de calculs pratiques de prix du syndic

    Pour illustrer concrètement comment les frais de syndic peuvent être calculés, prenons l'exemple de deux copropriétés différentes : une petite copropriété de 10 lots et une grande copropriété de 50 lots. Chaque copropriété aura des besoins de gestion différents, ce qui impactera le prix du syndic. Voici un tableau simplifié démontrant une estimation des coûts basée sur des scénarios typiques :

    Description Petite copropriété (10 lots) Grande copropriété (50 lots)
    Forfait de base annuel 1 500€ (150€ par lot) 7 500 € (150€ par lot)
    Gestion des travaux 300€ (travaux mineurs : Entretien régulier, travaux d’accessibilité) 2 000€ (travaux majeurs : ravalement de façade, réfection de toiture, etc.)
    Assemblée générale extraordinaire 200€ (1 AG extra) 500€ (2 AG extraordinaires)
    Frais divers (interventions urgentes, etc.) 100€ 500€
    Total 2 100 € 10 500€
    bullet
    Attention :
    Les chiffres ci-dessus sont des exemples et ne représentent pas les tarifs de Matera.

    Ces chiffres illustrent comment le nombre de lots et la nature des services requis influencent directement les coûts totaux. Dans la petite copropriété, les frais sont relativement modérés car les besoins en gestion sont limités. En revanche, la grande copropriété, qui fait face à des défis de gestion plus complexes, doit assumer des coûts nettement plus élevés.

    C’est pourquoi, si vous souhaitez changer de syndic, nous vous recommandons de mettre en concurrence plusieurs devis pour les étudier attentivement et choisir le syndic qui correspond le mieux à vos besoins !

    Comment est calculée la rémunération d’un syndic  ?

    Rémunération et modèles de syndic : quelles différences ?

    La rémunération d’un syndic varie énormément selon le type de syndic choisi. En effet, conformément à la loi du 10 juillet 1965, toute copropriété doit avoir un syndic.

    Toutefois, il existe différents modèles de syndic :

    • Le syndic professionnel, qui est soumis à des obligations légales telles que l’obtention d’une carte professionnelle, une garantie financière et une assurance en responsabilité civile. Le syndic professionnel est un tiers à qui les copropriétaires versent des honoraires en échange de sa gestion.
    • Le syndic bénévole : cette forme de syndic non-professionnelle permet à un copropriétaire élu en assemblée générale d’exercer les fonctions de syndic. À noter que le syndic bénévole peut être rémunéré pour sa gestion mais le prix du syndic bénévole est toutefois bien plus faible qu’un syndic professionnel.
    • Le syndic coopératif, qui permet à un groupe de copropriétaires de gérer ensemble la copropriété. Concrètement, c’est le président du conseil syndical qui exerce les fonctions de syndic. Les autres membres du conseil syndical, quant à eux, épaulent le syndic sur les tâches quotidiennes. Ce modèle de gestion est vertueux car il permet de se répartir les tâches et donc de diminuer la charge mental du syndic. C’est également un modèle qui permet plus de transparence auprès des copropriétaires.
    bullet
    Bon à savoir :
    Matera propose son offre de syndic professionnel 100% déléguée, Matera Syndic Local. Demandez un devis si vous souhaitez en savoir plus et tester votre éligibilité à notre offre !

    Impact de la loi ALUR sur la rémunération du syndic

    La promulgation de la loi ALUR (Accès au Logement et un Urbanisme Rénové) en 2014 a apporté des modifications significatives dans la rémunération des syndics de copropriété, notamment pour les rendre plus transparentes.

    En effet, cette loi a imposé l'obligation d'un contrat de syndic type, qui doit détailler clairement toutes les prestations incluses dans le forfait de base ainsi que les tarifs des prestations supplémentaires. Ce cadre légal vise à prévenir les abus, tout en s’assurant que les copropriétaires comprennent exactement pour quels services ils paient et à quel coût.

    De plus, la loi ALUR limite certaines pratiques, comme la facturation excessive pour des services non prévus initialement ou la révision des honoraires sans vote en assemblée générale. Ces régulations assurent une plus grande transparence dans la gestion des copropriétés et permettent aux copropriétaires de mieux contrôler leurs charges.

    Ils l'ont fait, pourquoi pas vous ?

    Tout comme plus de 150 000 copropriétaires à travers toute la France, laissez-vous tenter par Matera pour réaliser un maximum d'économies...

    En bref, Matera c'est :

    • jusqu’à 30% d'économies sur vos charges de copropriété
    • Des tâches courantes et chronophages complètement automatisées
    • Des experts (légaux, en bâtiments...) répondent à toutes vos questions en moins de 24 heures

    Retrouvez le témoignage de nos clients en vidéo !

    Partagez cet article
    This is some text inside of a div block.