Prêt immobilier : 5 conseils pour obtenir le meilleur taux en 2021

Comme de nombreux secteurs d’activité, l’immobilier a été fortement impacté par la crise du Covid-19. Toutefois, le marché est parvenu à se maintenir à flot. Une résilience qui montre la stabilité de l’investissement dans la pierre. L’accès à la propriété a donc toujours la côte et passer par un courtier est la meilleure façon d’y parvenir. Découvrez comment obtenir le meilleur taux immobilier !

Devenir propriétaire est un objectif pour de nombreux particuliers. C’est l’occasion de se constituer un patrimoine, de ne plus payer de loyers et d’être libre de réaliser des travaux comme on le souhaite… autant de raisons qui les incitent à franchir le cap. Les taux d’emprunt n’ont d’ailleurs jamais été aussi bas. Toutefois, l’accès à la propriété n’est pas un chemin de tout repos et une bonne préparation est indispensable pour arriver au bout de son projet. Ces quelques conseils devraient vous aider !

Conseil #1 : Évaluez votre capacité d’emprunt

Calculer sa capacité d’emprunt est un prérequis indispensable à l’établissement du dossier de prêt immobilier. Pour les non-initiés, la capacité d’emprunt correspond à la somme que vous pouvez obtenir pour financer votre projet immobilier.

Pour la déterminer, les organismes bancaires prennent en compte trois éléments :

  • Le taux d’endettement (ne pouvant excéder 34%) ;
  • Le reste à vivre (revenu mensuel après paiement des charges) ;
  • La durée du prêt immobilier et le taux d’intérêt.

Gardez à l’esprit que la solvabilité reste le nerf de la guerre. Ainsi, plus votre capacité d’emprunt sera élevé, plus les banques vous feront confiance.

Conseil #2 : Améliorer son profil emprunteur

Dans le cadre d’un crédit immobilier, les conditions financières de l’emprunt dépendent directement du profil emprunteur. Ce terme recouvre l’ensemble des caractéristiques que la banque sera amenée à analyser pour proposer une offre de financement et en fixer les modalités et donc le taux d’intérêt.

De ce fait, pour déterminer les modalités du crédit (taux d’intérêt, garantie demandée), la banque va être amenée à évaluer le risque.

Plus elle considère que le financement a de fortes chances d’être remboursé sans problème, plus la banque sera disposée à proposer ses meilleures conditions financières.

Pour maximiser vos chances, mieux vaut avoir une situation professionnelle stable avec au mieux, quelques années d’ancienneté. Ici, la banque regarde la pérennité de vos revenus.

Il faut garder à l’esprit que s’il est mieux d’avoir un CDI (contrat à durée indéterminée) pour emprunter, les indépendants, intérimaires, intermittents et autres contractuels en ont aussi l’opportunité. En somme, il n’y a pas de profil parfait, vous devez simplement apporter à l’établissement prêteur la certitude que vous pourrez rembourser la totalité de la somme qu’il vous prête. Évitez donc d’être régulièrement à découvert car vos relevés de compte seront examinés à la loupe pour comprendre et analyser votre comportement financier.

Aussi, quel que soit l'établissement bancaire auquel vous vous adressez, présenter un capital personnel en guise d’apport est toujours le bienvenu. Ce pécule constitue la preuve de votre bonne gestion financière. Pouvoir apporter environ 10% d’apport est considéré globalement comme un bon départ. Il rassurera la banque quant à votre gestion financière en plus de réduire les risques pour l’emprunteur.

Conseil #3 : Faire jouer la concurrence entre les banques

L’achat d’une résidence est un investissement conséquent. Dans le cadre d’un crédit, cela engage l’emprunteur sur de nombreuses années. Il faut donc savoir que toutes les banques ne pratiquent pas les mêmes taux. Certaines proposent des taux très bas pour attirer de nouveaux clients mais d’autres peuvent proposer des conditions encore plus avantageuses pour votre projet. Contacter plusieurs établissements permet donc en général d’obtenir de meilleures offres.

Revenir ensuite voir son banquier avec une meilleure offre de la concurrence facilite considérablement les négociations, ce dernier étant obligé de s’aligner sur cette dernière afin de garder son client.

Cependant, analyser le marché du crédit et effectuer des demandes de crédit chez un ensemble d’organismes peut s’avérer long et fastidieux. Contacter un courtier peut donc s’avérer judicieux.

Conseil #4 : Faire appel à un courtier

Pour un emprunteur, comparer toutes les offres de prêt du marché peut être un vrai casse-tête. Cela demande non seulement du temps mais aussi de l'expérience afin d’éviter les pièges et c'est justement là qu’intervient le courtier en prêt immobilier.

Fin connaisseur du marché, il connaît toutes les subtilités de l’univers bancaire. Il saura cibler le partenaire bancaire le plus adapté, identifier les financements les plus profitables et quel taux négocier en fonction de votre dossier. Et de fait, il obtient généralement un taux de crédit plus bas que vous ne l’auriez négocié.

En somme, le courtier immobilier vous accompagne de manière personnalisée durant toutes les étapes de votre projet immobilier. Il vous fait gagner du temps de par son expertise et il rassure les banques de par sa position d’intermédiaire.

Certaines agences comme Helloprêt vous accompagnent tout au long de votre projet immobilier sans que vous n’ayez à bouger de votre canapé. 100% digitalisée, l’équipe met à disposition des utilisateurs un simulateur de crédit immobilier en ligne permettant d’estimer en quelques minutes les meilleurs taux sur lesquels positionner leurs dossiers.

Conseil #5 : Souscrire une assurance emprunteur

L'assurance de prêt immobilier vous protège en cas d'aléas de la vie (décès, invalidité, incapacité, perte d’emploi). Si le pire devait arriver, l'assurance se substitue à l'emprunteur et rembourse tout ou partie du prêt. Elle n’est pas obligatoire mais au regard des montants conséquents des prêts immobiliers sollicités, les banques prêteuses demandent systématiquement aux futurs acquéreurs de s’assurer.

Cette assurance pouvant atteindre 30 % du prix total du bien, il est possible de la négocier. Pour cela, nous vous conseillons de faire établir des devis personnalisés d’assurance de prêt immobilier avant votre premier entretien avec votre banquier. En agissant ainsi, vous envoyez un premier message positif : vous connaissez vos droits et vous avez travaillé votre dossier sérieusement et vous connaissez les différents éléments qui composent un prêt immobilier. Vous aurez une image de sérieux et cela montrera votre implication et votre motivation dans la réussite de votre projet immobilier.


06 April 2021
ÉCRIT PAR
Marine de Villoutreys
Responsable juridique