Guides Matera

Location vide ou meublée : avantages, contraintes et fiscalité

Location vide ou meublée : avantages, contraintes et fiscalité
Location vide ou meublée
No items found.
Maîtrisez & réduisez vos charges de copropriété
E-book
Maîtrisez & réduisez vos charges de copropriété
Télécharger

Location vide ou meublée : avantages, contraintes et fiscalité

Location vide ou meublée : avantages, contraintes et fiscalité


En tant que propriétaire-bailleur, il est possible de proposer un bien immobilier à la location, en location vide ou en location meublée. Quels sont ces deux types de locations et leurs particularités ? Comment choisir entre location vide et location meublée ? On fait le point dans cet article.

Sommaire

E-book
Maîtrisez & réduisez vos charges de copropriété
Découvrez comment réduire les 3 postes de dépenses les plus importants de votre copropriété.
Télécharger le livre blancTélécharger

Qu’est-ce qu'une location vide ou meublée ?

En tant que propriétaire-bailleur, vous pouvez mettre votre bien en location, en location vide ou meublée. Comme son nom l’indique, la location vide ne met à disposition aucun matériel ou équipement immobilier.

À l’inverse, la location meublée est un type de location où le minimum des meubles et équipements est déjà fourni au locataire afin de lui permettre d’y dormir, manger et vivre.

bullet
Bon à savoir :
Le décret du 31 juillet 2015 fixe la liste du mobilier et des équipements obligatoires pour qu’un bien soit qualifié de meublé. À noter que cette liste s’applique pour les contrats de baux signés après août 2015. Il s’agit par exemple des équipements suivants :
  • Des plaques de cuisson, un four ou un four micro-ondes ;
  • Un réfrigérateur ;
  • Des ustensiles de cuisine ainsi que de la vaisselle en nombre suffisant ;
  • De la literie avec couette ou couverture ;
  • Des luminaires ;
  • Des étagères de rangement ;
  • Une table et des chaises ;
  • Du matériel d’entretien ménager adapté aux caractéristiques du logement (aspirateur, balai, serpillère, etc.).
bullet
Attention !
Si le logement ne comporte pas ces équipements obligatoires, le locataire pourra saisir le tribunal judiciaire du lieu de situation du logement pour requalifier le contrat de location meublée en location vide.

Quelles sont les caractéristiques de la location vide ou meublée ?

En tant que propriétaire-bailleur, il est important de connaître les différences entre ces deux types de location avant de mettre votre bien sur le marché. Étudions-les en détail.

Les caractéristiques de la location vide

Les modalités de la location vide

Les conditions pour louer son bien en location vide sont plus contraignantes qu’en location meublée. Il faut notamment respecter les conditions suivantes :

  • La durée du bail de location est de trois ans renouvelables ;
  • Le locataire peut donner au propriétaire-bailleur un dépôt de garantie représentant un mois de loyer hors charges si le bailleur l’exige. En effet, disposer d’un dépôt de garantie n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé ;
  • Le montant du loyer est fixé librement par le propriétaire-bailleur, exception faite des logements situés en zone tendue ;
bullet
Bon à savoir :
Une zone tendue est une zone d’habitation comptant plus de 50 000 habitants avec un fort déséquilibre entre l’offre et la demande de logements. Pour savoir si votre logement se trouve en zone tendue, vous pouvez consulter ce simulateur.
  • La durée du préavis du locataire est d’un ou trois mois avant son départ. La durée varie suivant le lieu d'emplacement du logement. Si le bien se trouve en zone tendue, le préavis est d’un mois ; le cas échéant, il est de trois mois ;
  • La durée du préavis du propriétaire-bailleur est de six mois avant l’échéance du contrat de bail. Le propriétaire peut donner congé s’il souhaite récupérer son bien pour lui ou pour l’un de ses proches, mais également en cas de non-renouvellement du bail pour motif légitime et sérieux (par exemple plusieurs impayés de loyers). Dans ce cas, le propriétaire-bailleur doit envoyer une lettre de congé au locataire mentionnant le motif du non-renouvellement. Le bailleur peut également donner congé en cas de vente. Attention, dans ce dernier cas, il a l’obligation de proposer en amont l’achat du logement à son locataire. C’est ce qu’on appelle le droit de préemption. Le locataire dispose alors d'un délai de deux mois pour donner sa réponse. En cas d’absence de réponse, le propriétaire pourra mettre le bien immobilier sur le marché à l’expiration du délai ;
  • Le propriétaire-bailleur doit déclarer ses revenus perçus par la location vide dans la case “revenus fonciers” de son avis d’imposition.

La location vide est-elle rentable ?

Louer vide son logement demande un investissement court terme moindre de la part du propriétaire-bailleur.

Par ailleurs, comme dit précédemment, la durée d’un contrat de location vide est de 3 ans renouvelables. Cela signifie que, même si le locataire peut donner congé à tout moment, généralement, les locataires choisissant un logement vide restent vivre dans le logement plus longtemps. Le risque de vacance du logement est donc moins important.

En revanche, le montant du loyer en location vide est, en moyenne, 15 à 30% inférieur à celui d’un logement en location meublée.

La fiscalité de la location vide

Comme indiqué ci-dessus, lors de la déclaration annuelle de l’impôt sur le revenu, le propriétaire-bailleur devra mentionner qu’il loue un bien immobilier. Dans le cadre d’une location vide, il existe deux régimes fiscaux  :

  • Le régime micro-foncier, qui sera applicable uniquement si le montant annuel des loyers perçus ne dépasse pas 15 000€ hors charges. Pour ce régime, un abattement forfaitaire à hauteur de 30% s’applique ;
bullet
Bon à savoir :
Le régime micro-foncier s’applique automatiquement. Toutefois, le propriétaire-bailleur peut décider d’y renoncer et d’opter pour le second régime, appelé le régime réel foncier.
  • Le régime réel foncier, qui s’applique automatiquement quand le montant annuel des loyers dépasse 15 000€ hors charges. Le régime réel foncier permet de déduire des charges du montant des revenus fonciers brut. Il est intéressant pour les bailleurs avec des charges élevées. À noter que si vous optez pour le régime réel foncier, vous vous engagez pour une durée de 3 ans.
bullet
Attention !
Dans le cadre du régime réel foncier, aucun abattement forfaitaire n’est applicable. En revanche, vous pouvez bénéficier des charges déductibles. Une charge déductible est une charge qui sera déduite du revenu global imposable avant que le bailleur calcul son impôt sur le revenu. Voici quelques exemples de charges déductibles :

À noter que ces charges sont à soustraire du revenu foncier brut. Le montant obtenu, s’il est positif, constitue le revenu imposable pour le propriétaire-bailleur.

Les caractéristiques de la location meublée

Les règles locatives de la location meublée

Les conditions pour louer un logement meublé sont les suivantes :

  • La durée du contrat de location meublée est d’un an renouvelable ;
  • Le dépôt de garantie versé par le locataire au propriétaire-bailleur est d’un mois de loyer hors charges. Comme mentionné ci-dessus, disposer d’un dépôt de garantie n’est pas obligatoire mais fortement recommandé pour se protéger des loyers impayés ;
  • La durée du préavis du locataire est d’un mois avant son départ. Tout comme dans une location vide, le locataire n’est pas dans l’obligation de justifier d’un motif légitime pour donner congé ;
  • La durée du préavis du propriétaire-bailleur est de trois mois avant la date de fin du bail. Il peut déposer son préavis auprès du locataire pour les mêmes raisons que dans le cadre d’une location vide ;
  • Le propriétaire-bailleur doit déclarer ses revenus perçus par cette location dans la rubrique “revenus locatifs” de sa déclaration d’impôt.

Location meublée : est-ce rentable ?

Contrairement à la location vide, la location meublée doit être habitable immédiatement par le locataire ; elle est donc fournie avec tous les meubles et équipements nécessaires. C’est pour ces raisons que le montant du loyer en location meublée peut être 15 à 30% supérieur qu’en location vide.

Toutefois, l’investissement de départ pour le propriétaire-bailleur est plus conséquent. Par ailleurs, la durée de la location étant généralement plus courte qu’en location vide, le propriétaire-bailleur peut faire face à des périodes de vacances plus longues. Trouver des locataires peut également demander du temps, ce qui peut vite devenir chronophage pour le propriétaire-bailleur.

La fiscalité de la location meublée

Les loyers perçus dans le cadre d’une location meublée sont soumis à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Il existe alors deux statuts distincts, à savoir :

  • Loueur en meublé professionnel (LMP) où le propriétaire-bailleur peut imputer ses déficits sur son revenu global ;
bullet
Bon à savoir :
Les conditions pour louer en meublé professionnel sont les suivantes :
  • Percevoir plus de 23 000€ de loyer annuel hors charges ;
  • Avoir des recettes locatives dépassant de 50% les revenus globaux du propriétaire-bailleur.
  • Loueur en meublé non-professionnel (LMNP) où le propriétaire-bailleur peut imputer ses déficits sur les revenus issus de la location meublée. Dans le cas où les conditions mentionnées ci-dessus ne sont pas remplies, le propriétaire-bailleur loue d’emblée en meublé non-professionnel.
bullet
Attention !
Depuis janvier 2020, selon l'article 49 du 28 décembre 2019 de finances pour 2020, il n’est plus nécessaire que le propriétaire-bailleur s’enregistre en tant que loueur en meublé professionnel (LMP) auprès du registre du commerce et des sociétés. En effet, le passage en loueur meublé professionnel est automatique dès lors que les critères mentionnés ci-dessus sont respectés.

Il existe deux régimes fiscaux pour la location meublée. Ils sont tous deux compatibles avec le statut LMP ou LMNP. Il s’agit des régimes suivants :

  • Le régime micro-BIC, qui s’applique lorsque le montant des recettes de l’année précédente n’excède pas 72 600€ charges comprises pour les locations meublées et 176 200€ charges comprises pour les locations de chambres d’hôtes et meublés de tourisme classés. Ce régime donne lieu à un abattement forfaitaire de 50%. À noter que vous ne pouvez déduire aucune charge (intérêts d’emprunt, travaux, etc.) en adoptant ce régime fiscal ;
  • Le régime réel simplifié, qui s’applique de manière obligatoire si les recettes annuelles du bailleur dépasse 72 600€ charges comprises, ou sur option. Ce régime fiscal permet de profiter des charges déductibles telles que les intérêts d’emprunt ou la taxe foncière.

Tableau récapitulatif : comment choisir entre la location vide ou meublée ?

Vous hésitez entre location vide ou meublée ? Voici un tableau récapitulatif pour vous aider à y voir plus clair :

Location vide Location meublée
Durée du contrat de bail 3 ans renouvelables 1 an renouvelable
Dépôt de garantie (facultatif) 1 mois hors charges 2 mois hors charges
Préavis du locataire
  • Zone tendue : 1 mois
  • Autre zone : 3 mois
1 mois
Préavis du propriétaire 6 mois avant la date de fin du bail 3 mois avant la date de fin du bail
Investissement initial Faible (achat du bien uniquement) Important (achat du bien et des équipements)
Montant du loyer Plus faible Plus élevé
Rubrique à remplir sur l’avis d’imposition Revenu foncier Revenu locatif
Régime fiscaux Régime micro-foncier :
  • Le montant annuel des loyers perçus n'excède pas 15 000 hors charges ;
  • Abattement forfaitaire de 30%.
Régime réel foncier :
  • Durée d’engagement de 3 ans ;
  • Le montant annuel des loyers perçus excède 15 000€ hors charges ;
  • Pas d’abattement forfaitaire mais des charges déductibles de l’impôt sur le revenu.
Régime micro-BIC :
  • Les recettes annuelles des loyers perçus ne dépassent pas 72 600€ charges comprises pour les locations meublées ou 176 200€ charges comprises pour les chambres d’hôte et meublés de tourisme classés ;
  • Abattement forfaitaire de 50%.
Régime réel simplifié :
  • Les recettes annuelles des loyers perçus dépassent 72 600€ charges comprises ;
  • Pas d’abattement forfaitaire mais des charges déductibles de l’impôt sur le revenu.


Peut-on louer en location vide ou meublée avec le dispositif de la loi Pinel ?

La loi Pinel a pour objectif de rendre plus accessibles les zones tendues où la demande de logement est supérieure à l’offre.

Louer sa location vide avec le dispositif Pinel comporte de nombreux avantages pour un propriétaire-bailleur. En voici quelques exemples :  

  • Trouver un locataire est plus facile car le loyer est encadré ;
  • Peu de vacances locatives du fait de la réglementation des loyers et de la demande de logement importante ;
  • Des avantages fiscaux non négligeables.
bullet
Bon à savoir :
La réduction d’impôt est liée au montant total investi par le propriétaire-bailleur et à la durée d’engagement au dispositif Pinel (6, 9 ou 12 ans). Il peut donc bénéficier d’une réduction de :
  • 12% du montant total investi si la durée d’engagement est de 6 ans ;
  • 18% si la durée d’engagement est de 9 ans ;
  • 21% si l’engagement est de 12 ans.

Pour profiter des avantages de la loi Pinel, il convient de respecter les conditions suivantes :

  • La bien doit être obligatoirement loué en location vide ;
  • Le bien immobilier doit se trouver dans une zone éligible au dispositif Pinel ;
  • Le propriétaire-bailleur dispose d’un an pour mettre en location son bien à compter de la livraison ou de l’acquisition de ce dernier ;
  • Il ne peut en aucun cas procéder à la vente du bien avant que l’engagement n’arrive à son terme ;
  • Le montant du loyer ne doit pas excéder le plafond mis en place par le dispositif Pinel. Ce montant est révisé tous les ans. Il prend en compte la surface habitable du bien et le barème Pinel.
E-book
Maîtrisez & réduisez vos charges de copropriété
Découvrez comment réduire les 3 postes de dépenses les plus importants de votre copropriété.
Télécharger le livre blancTélécharger
On ne s'arrête pas en si bon chemin!
Découvrez d’autres articles sur la législation et la gestion de copropriété.

Location vide ou meublée : avantages, contraintes et fiscalité

Obtenir un devis
Selon nos 498 Avis Google
La location vide et meublée sont deux modèles distincts de location. Quelles sont leurs différences et les caractéristiques de chacune ? On fait le point !


En tant que propriétaire-bailleur, il est possible de proposer un bien immobilier à la location, en location vide ou en location meublée. Quels sont ces deux types de locations et leurs particularités ? Comment choisir entre location vide et location meublée ? On fait le point dans cet article.

Qu’est-ce qu'une location vide ou meublée ?

En tant que propriétaire-bailleur, vous pouvez mettre votre bien en location, en location vide ou meublée. Comme son nom l’indique, la location vide ne met à disposition aucun matériel ou équipement immobilier.

À l’inverse, la location meublée est un type de location où le minimum des meubles et équipements est déjà fourni au locataire afin de lui permettre d’y dormir, manger et vivre.

bullet
Bon à savoir :
Le décret du 31 juillet 2015 fixe la liste du mobilier et des équipements obligatoires pour qu’un bien soit qualifié de meublé. À noter que cette liste s’applique pour les contrats de baux signés après août 2015. Il s’agit par exemple des équipements suivants :
  • Des plaques de cuisson, un four ou un four micro-ondes ;
  • Un réfrigérateur ;
  • Des ustensiles de cuisine ainsi que de la vaisselle en nombre suffisant ;
  • De la literie avec couette ou couverture ;
  • Des luminaires ;
  • Des étagères de rangement ;
  • Une table et des chaises ;
  • Du matériel d’entretien ménager adapté aux caractéristiques du logement (aspirateur, balai, serpillère, etc.).
bullet
Attention !
Si le logement ne comporte pas ces équipements obligatoires, le locataire pourra saisir le tribunal judiciaire du lieu de situation du logement pour requalifier le contrat de location meublée en location vide.

Quelles sont les caractéristiques de la location vide ou meublée ?

En tant que propriétaire-bailleur, il est important de connaître les différences entre ces deux types de location avant de mettre votre bien sur le marché. Étudions-les en détail.

Les caractéristiques de la location vide

Les modalités de la location vide

Les conditions pour louer son bien en location vide sont plus contraignantes qu’en location meublée. Il faut notamment respecter les conditions suivantes :

  • La durée du bail de location est de trois ans renouvelables ;
  • Le locataire peut donner au propriétaire-bailleur un dépôt de garantie représentant un mois de loyer hors charges si le bailleur l’exige. En effet, disposer d’un dépôt de garantie n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé ;
  • Le montant du loyer est fixé librement par le propriétaire-bailleur, exception faite des logements situés en zone tendue ;
bullet
Bon à savoir :
Une zone tendue est une zone d’habitation comptant plus de 50 000 habitants avec un fort déséquilibre entre l’offre et la demande de logements. Pour savoir si votre logement se trouve en zone tendue, vous pouvez consulter ce simulateur.
  • La durée du préavis du locataire est d’un ou trois mois avant son départ. La durée varie suivant le lieu d'emplacement du logement. Si le bien se trouve en zone tendue, le préavis est d’un mois ; le cas échéant, il est de trois mois ;
  • La durée du préavis du propriétaire-bailleur est de six mois avant l’échéance du contrat de bail. Le propriétaire peut donner congé s’il souhaite récupérer son bien pour lui ou pour l’un de ses proches, mais également en cas de non-renouvellement du bail pour motif légitime et sérieux (par exemple plusieurs impayés de loyers). Dans ce cas, le propriétaire-bailleur doit envoyer une lettre de congé au locataire mentionnant le motif du non-renouvellement. Le bailleur peut également donner congé en cas de vente. Attention, dans ce dernier cas, il a l’obligation de proposer en amont l’achat du logement à son locataire. C’est ce qu’on appelle le droit de préemption. Le locataire dispose alors d'un délai de deux mois pour donner sa réponse. En cas d’absence de réponse, le propriétaire pourra mettre le bien immobilier sur le marché à l’expiration du délai ;
  • Le propriétaire-bailleur doit déclarer ses revenus perçus par la location vide dans la case “revenus fonciers” de son avis d’imposition.

La location vide est-elle rentable ?

Louer vide son logement demande un investissement court terme moindre de la part du propriétaire-bailleur.

Par ailleurs, comme dit précédemment, la durée d’un contrat de location vide est de 3 ans renouvelables. Cela signifie que, même si le locataire peut donner congé à tout moment, généralement, les locataires choisissant un logement vide restent vivre dans le logement plus longtemps. Le risque de vacance du logement est donc moins important.

En revanche, le montant du loyer en location vide est, en moyenne, 15 à 30% inférieur à celui d’un logement en location meublée.

La fiscalité de la location vide

Comme indiqué ci-dessus, lors de la déclaration annuelle de l’impôt sur le revenu, le propriétaire-bailleur devra mentionner qu’il loue un bien immobilier. Dans le cadre d’une location vide, il existe deux régimes fiscaux  :

  • Le régime micro-foncier, qui sera applicable uniquement si le montant annuel des loyers perçus ne dépasse pas 15 000€ hors charges. Pour ce régime, un abattement forfaitaire à hauteur de 30% s’applique ;
bullet
Bon à savoir :
Le régime micro-foncier s’applique automatiquement. Toutefois, le propriétaire-bailleur peut décider d’y renoncer et d’opter pour le second régime, appelé le régime réel foncier.
  • Le régime réel foncier, qui s’applique automatiquement quand le montant annuel des loyers dépasse 15 000€ hors charges. Le régime réel foncier permet de déduire des charges du montant des revenus fonciers brut. Il est intéressant pour les bailleurs avec des charges élevées. À noter que si vous optez pour le régime réel foncier, vous vous engagez pour une durée de 3 ans.
bullet
Attention !
Dans le cadre du régime réel foncier, aucun abattement forfaitaire n’est applicable. En revanche, vous pouvez bénéficier des charges déductibles. Une charge déductible est une charge qui sera déduite du revenu global imposable avant que le bailleur calcul son impôt sur le revenu. Voici quelques exemples de charges déductibles :

À noter que ces charges sont à soustraire du revenu foncier brut. Le montant obtenu, s’il est positif, constitue le revenu imposable pour le propriétaire-bailleur.

Les caractéristiques de la location meublée

Les règles locatives de la location meublée

Les conditions pour louer un logement meublé sont les suivantes :

  • La durée du contrat de location meublée est d’un an renouvelable ;
  • Le dépôt de garantie versé par le locataire au propriétaire-bailleur est d’un mois de loyer hors charges. Comme mentionné ci-dessus, disposer d’un dépôt de garantie n’est pas obligatoire mais fortement recommandé pour se protéger des loyers impayés ;
  • La durée du préavis du locataire est d’un mois avant son départ. Tout comme dans une location vide, le locataire n’est pas dans l’obligation de justifier d’un motif légitime pour donner congé ;
  • La durée du préavis du propriétaire-bailleur est de trois mois avant la date de fin du bail. Il peut déposer son préavis auprès du locataire pour les mêmes raisons que dans le cadre d’une location vide ;
  • Le propriétaire-bailleur doit déclarer ses revenus perçus par cette location dans la rubrique “revenus locatifs” de sa déclaration d’impôt.

Location meublée : est-ce rentable ?

Contrairement à la location vide, la location meublée doit être habitable immédiatement par le locataire ; elle est donc fournie avec tous les meubles et équipements nécessaires. C’est pour ces raisons que le montant du loyer en location meublée peut être 15 à 30% supérieur qu’en location vide.

Toutefois, l’investissement de départ pour le propriétaire-bailleur est plus conséquent. Par ailleurs, la durée de la location étant généralement plus courte qu’en location vide, le propriétaire-bailleur peut faire face à des périodes de vacances plus longues. Trouver des locataires peut également demander du temps, ce qui peut vite devenir chronophage pour le propriétaire-bailleur.

La fiscalité de la location meublée

Les loyers perçus dans le cadre d’une location meublée sont soumis à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Il existe alors deux statuts distincts, à savoir :

  • Loueur en meublé professionnel (LMP) où le propriétaire-bailleur peut imputer ses déficits sur son revenu global ;
bullet
Bon à savoir :
Les conditions pour louer en meublé professionnel sont les suivantes :
  • Percevoir plus de 23 000€ de loyer annuel hors charges ;
  • Avoir des recettes locatives dépassant de 50% les revenus globaux du propriétaire-bailleur.
  • Loueur en meublé non-professionnel (LMNP) où le propriétaire-bailleur peut imputer ses déficits sur les revenus issus de la location meublée. Dans le cas où les conditions mentionnées ci-dessus ne sont pas remplies, le propriétaire-bailleur loue d’emblée en meublé non-professionnel.
bullet
Attention !
Depuis janvier 2020, selon l'article 49 du 28 décembre 2019 de finances pour 2020, il n’est plus nécessaire que le propriétaire-bailleur s’enregistre en tant que loueur en meublé professionnel (LMP) auprès du registre du commerce et des sociétés. En effet, le passage en loueur meublé professionnel est automatique dès lors que les critères mentionnés ci-dessus sont respectés.

Il existe deux régimes fiscaux pour la location meublée. Ils sont tous deux compatibles avec le statut LMP ou LMNP. Il s’agit des régimes suivants :

  • Le régime micro-BIC, qui s’applique lorsque le montant des recettes de l’année précédente n’excède pas 72 600€ charges comprises pour les locations meublées et 176 200€ charges comprises pour les locations de chambres d’hôtes et meublés de tourisme classés. Ce régime donne lieu à un abattement forfaitaire de 50%. À noter que vous ne pouvez déduire aucune charge (intérêts d’emprunt, travaux, etc.) en adoptant ce régime fiscal ;
  • Le régime réel simplifié, qui s’applique de manière obligatoire si les recettes annuelles du bailleur dépasse 72 600€ charges comprises, ou sur option. Ce régime fiscal permet de profiter des charges déductibles telles que les intérêts d’emprunt ou la taxe foncière.

Tableau récapitulatif : comment choisir entre la location vide ou meublée ?

Vous hésitez entre location vide ou meublée ? Voici un tableau récapitulatif pour vous aider à y voir plus clair :

Location vide Location meublée
Durée du contrat de bail 3 ans renouvelables 1 an renouvelable
Dépôt de garantie (facultatif) 1 mois hors charges 2 mois hors charges
Préavis du locataire
  • Zone tendue : 1 mois
  • Autre zone : 3 mois
1 mois
Préavis du propriétaire 6 mois avant la date de fin du bail 3 mois avant la date de fin du bail
Investissement initial Faible (achat du bien uniquement) Important (achat du bien et des équipements)
Montant du loyer Plus faible Plus élevé
Rubrique à remplir sur l’avis d’imposition Revenu foncier Revenu locatif
Régime fiscaux Régime micro-foncier :
  • Le montant annuel des loyers perçus n'excède pas 15 000 hors charges ;
  • Abattement forfaitaire de 30%.
Régime réel foncier :
  • Durée d’engagement de 3 ans ;
  • Le montant annuel des loyers perçus excède 15 000€ hors charges ;
  • Pas d’abattement forfaitaire mais des charges déductibles de l’impôt sur le revenu.
Régime micro-BIC :
  • Les recettes annuelles des loyers perçus ne dépassent pas 72 600€ charges comprises pour les locations meublées ou 176 200€ charges comprises pour les chambres d’hôte et meublés de tourisme classés ;
  • Abattement forfaitaire de 50%.
Régime réel simplifié :
  • Les recettes annuelles des loyers perçus dépassent 72 600€ charges comprises ;
  • Pas d’abattement forfaitaire mais des charges déductibles de l’impôt sur le revenu.


Peut-on louer en location vide ou meublée avec le dispositif de la loi Pinel ?

La loi Pinel a pour objectif de rendre plus accessibles les zones tendues où la demande de logement est supérieure à l’offre.

Louer sa location vide avec le dispositif Pinel comporte de nombreux avantages pour un propriétaire-bailleur. En voici quelques exemples :  

  • Trouver un locataire est plus facile car le loyer est encadré ;
  • Peu de vacances locatives du fait de la réglementation des loyers et de la demande de logement importante ;
  • Des avantages fiscaux non négligeables.
bullet
Bon à savoir :
La réduction d’impôt est liée au montant total investi par le propriétaire-bailleur et à la durée d’engagement au dispositif Pinel (6, 9 ou 12 ans). Il peut donc bénéficier d’une réduction de :
  • 12% du montant total investi si la durée d’engagement est de 6 ans ;
  • 18% si la durée d’engagement est de 9 ans ;
  • 21% si l’engagement est de 12 ans.

Pour profiter des avantages de la loi Pinel, il convient de respecter les conditions suivantes :

  • La bien doit être obligatoirement loué en location vide ;
  • Le bien immobilier doit se trouver dans une zone éligible au dispositif Pinel ;
  • Le propriétaire-bailleur dispose d’un an pour mettre en location son bien à compter de la livraison ou de l’acquisition de ce dernier ;
  • Il ne peut en aucun cas procéder à la vente du bien avant que l’engagement n’arrive à son terme ;
  • Le montant du loyer ne doit pas excéder le plafond mis en place par le dispositif Pinel. Ce montant est révisé tous les ans. Il prend en compte la surface habitable du bien et le barème Pinel.
Maîtrisez & réduisez vos charges de copropriété

Maîtrisez & réduisez vos charges de copropriété

Télécharger le livre blanc

Articles les plus consultés

This is some text inside of a div block.

Heading

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Accéder
This is some text inside of a div block.

Heading

This is some text inside of a div block.

Heading

This is some text inside of a div block.

Heading

On ne s'arrête pas en si bon chemin !

Découvrez d’autres articles sur le sujet

Voir plus