Guides Matera

LMNP : définition, conditions et avantages

LMNP : définition, conditions et avantages
Tout savoir sur le régime LMNP
No items found.
No items found.

LMNP : définition, conditions et avantages

LMNP : définition, conditions et avantages

Le régime LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel) est souvent méconnu des investisseurs mais peut leur présenter de nombreux avantages, notamment fiscaux. Si vous hésitez encore entre location vide et location meublée, cet article peut vous éclairer sur la définition, les conditions et les différents avantages du régime LMNP.

Sommaire

No items found.
No items found.
On ne s'arrête pas en si bon chemin!
Découvrez d’autres articles sur la législation et la gestion de copropriété.
Vous hésitez encore entre location vide et location meublée ? Matera revient sur le régime LMNP qui présente de nombreux avantages aux investisseurs. Zoom sur sa définition, ses conditions et ses avantages.

LMNP : définition, conditions et avantages

Reprenez le contrôle de votre copropriété en optant pour la solution en ligne Matera.

Obtenir un devis
Selon nos 498 Avis Google

LMNP : définition, conditions et avantages

Obtenir un devis
Selon nos 498 Avis Google
Vous hésitez encore entre location vide et location meublée ? Matera revient sur le régime LMNP qui présente de nombreux avantages aux investisseurs. Zoom sur sa définition, ses conditions et ses avantages.

Le régime LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel) est souvent méconnu des investisseurs mais peut leur présenter de nombreux avantages, notamment fiscaux. Si vous hésitez encore entre location vide et location meublée, cet article peut vous éclairer sur la définition, les conditions et les différents avantages du régime LMNP.

Depuis toujours, le régime LMNP a la faveur des investisseurs. La raison est simple : ce régime permet de bénéficier d’avantages fiscaux très intéressants. Ce régime permet à l’investisseur de bénéficier d’un amortissement sur les biens loués ainsi que d’un abattement pour durée de détention ! C’est pourquoi il est souvent choisi par les propriétaires-bailleurs qui hésitent entre location vide et location meublée

Matera vous explique l’essentiel à connaître sur ce régime très avantageux. 

LMNP : définition

LMNP signifie Loueur Meublé Non Professionnel. Ce statut permet à un investisseur d’acheter un bien immobilier, qu’il soit neuf ou ancien, dans le but exclusif de le louer meublé à un tiers. 

bullet
Bon à savoir :
Le bien immobilier en LMNP peut être intégré à certaines résidences de services (EHPAD, résidences de tourisme, résidences hôtelières, résidences étudiantes, résidences d’affaires, résidences pour senior). Si tel est le cas, la gestion locative du bien devra être confiée à un gestionnaire spécialisé et un bail commercial devra être conclu entre l’acquéreur et le gestionnaire. Par conséquent, il devra être d’une durée comprise entre 9 et 12 ans.

LMNP : quelles conditions pour en bénéficier ? 

Condition n°1 : Être un particulier et non un professionnel exerçant l’activité de location meublée à titre professionnel inscrit au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés). 

Condition n°2 : Acheter un bien immobilier dans le but exclusif de le mettre en location meublée

Condition n°3 : Mettre le bien en location à usage d’habitation ou touristique. Les baux à usage commercial ou professionnel ne peuvent pas bénéficier du régime LMNP. 

Condition n°4 : Ne pas dépasser un plafond de revenus locatifs de 23 000€ par an ou percevoir des revenus locatifs dépassant 50% des revenus globaux du propriétaire-bailleur. Si les recettes locatives dépassent ce seuil, le propriétaire sera automatiquement soumis au régime LMP et ne bénéficiera pas ou plus des avantages du statut LMNP. 

Condition n°5 : le bien doit avoir une superficie de plus de 9m².

Condition n°6 : Le logement ne doit pas être loué vide. Pour pouvoir bénéficier de ce régime, le propriétaire bailleur doit a minima meubler le logement avec des équipements de base, permettant aux locataires d’y vivre avec leurs seuls effets personnels. Ainsi, le propriétaire devra notamment prévoir les meubles suivants :

  • Literie avec couette ou couverture ;
  • Volets ou rideaux dans les chambres ;
  • Plaques de cuisson ;
  • Four ou four à micro-onde ;
  • Réfrigérateur ;
  • Congélateur ou compartiment à congélation du réfrigérateur d'une température maximale de -6° ;
  • Vaisselle en nombre suffisant pour que les occupants puissent prendre les repas ;
  • Ustensiles de cuisine ;
  • Table ;
  • Sièges ;
  • Étagères de rangement ;
  • Luminaires ;
  • Matériel d'entretien ménager adapté aux caractéristiques du logement (aspirateur s'il y a de la moquette, balai et serpillière pour du carrelage...).
bullet
Bon à savoir :
Vous devez déclarer votre activité auprès du CFE (Centre des Formalités des Entreprises) ou au Tribunal de commerce du lieu où se situe votre bien immobilier dans les 15 jours suivants le début de la location. 

LMNP : quels avantages fiscaux? 

Abattement ou régime réel en LMNP

La location meublée est considérée comme une activité commerciale. Par conséquent, le propriétaire-bailleur en LMNP devra déclarer ses revenus de location meublée dans la catégorie des BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) et non des revenus fonciers. 

Le propriétaire d’un bien en LMNP sera alors soumis :

  • En principe : au régime micro-BIC ;
  • Sur option : au régime réel simplifié

Le régime du micro-BIC permet de bénéficier d’un abattement forfaitaire fixé à 50%. À l’inverse, le régime réel est un régime qui permet de déduire les frais et charges locatives réellement engagés par le propriétaire-bailleur pour son logement (par exemple :  travaux, intérêts d’emprunt, taxe foncière, etc.). 

Il est parfois plus intéressant pour un propriétaire en LMNP d’opter pour le régime réel.  C’est notamment le cas dès lors que les charges et frais locatifs sont plus élevés que l’abattement fiscal de 50% offert par le régime micro-BIC (par exemple, lorsque des travaux importants sont réalisés, notamment pour rénovation énergétique). 

Exemple : si vous obtenez 20 000€ de revenus locatifs par an, vous bénéficiez d’un abattement de 50% avec le régime micro-BIC. Cela signifie que vous serez imposé seulement sur 10 000€, et non pas sur 20 000€, quels que soient vos frais réels. Si vos frais réels dépassent les 10 000€ (par exemple, 12 000€), il sera alors plus intéressant pour vous d’opter pour le régime réel simplifié et de déduire les frais réellement engagés pour votre logement en LMNP. En effet, si vous avez dépensé 12 000€ pour votre logement, vous serez imposé seulement sur 8 000€ (alors que vous le seriez sur 10 000€ en restant au régime micro-BIC). 

Amortissements en LMNP

De plus, le propriétaire-bailleur peut pratiquer l’amortissement. Ainsi, la dépréciation du logement avec le temps est prise en compte pour le calcul des impôts. Il est possible de comptabiliser cette perte de valeur chaque année en tant que charge qui sera répercutée sur le revenu imposable

Depuis quelques années, l’administration fiscale exige que l’amortissement soit calculé par composants (article 311-2 du Plan Comptable Général). Le calcul de l’amortissement du bien est ainsi souvent compliqué à faire seul et est source d’erreur lors de la déclaration de revenus. Un comptable ou un logiciel de comptabilité appliquant des standards en conformité avec la loi peuvent vous aider à éviter ces erreurs. 

Voici ci-dessous la liste des composants d’un logement et leur durée d’amortissement : 

Composant Durée d’amortissement
Toiture 25 ans
Gros oeuvre 75 ans
Terrain Non amortissable
Aménagements intérieurs 12 ans
Chaudières à granulés 10 000 €
Installation électrique 30 ans
Étanchéité 25 ans

Sachez qu'en cas de revente d’un bien en LMNP, l’acheteur bénéficiera des mêmes avantages fiscaux que ceux dont bénéficiait le vendeur du bien (abattement et amortissements). 

En conclusion sur la fiscalité en LMNP

L’abattement et les amortissements permettent ainsi de réduire le montant des revenus imposables du propriétaire-bailleur de façon non-négligeable, diminuant ainsi le montant des impôts de façon importante. Cela permet ainsi au bailleur d’un logement meublé de réaliser d’importantes économies sur ses impôts chaque année.

Cumul LMNP, Pinel, Censi-Bouvard : est-ce possible ? 

Les lois Pinel et Censi-Bouvard permettent de défiscaliser les investissements immobiliers. Mais, est-il possible de cumuler ces dispositifs avec le statut LMNP

Dispositif Pinel et LMNP

Le dispositif Pinel offre à l’investisseur une réduction d’impôt sur le revenu qui est fonction du nombre d’années de mise en location du bien immobilier : 

  • 6 ans : 12% de réduction d’impôt ;
  • 9 ans : 18% de réduction d’impôt ;
  • 12 ans : 21% de réduction d’impôt.

Il est impossible de cumuler le statut de Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP) avec le dispositif Pinel. En effet, le logement doit obligatoirement être mis en location nue, c’est-à-dire sans meubles.  

bullet
Bon à savoir :
Le plafond pour bénéficier du dispositif Pinel est de 300 000 euros en valeur d’achat pour 2 biens maximum et sur une année. ‍

Dispositif Censi-Bouvard et LMNP

À l’inverse du dispositif Pinel, le dispositif Censi-Bouvard est cumulable avec le statut LMNP. En effet, le dans le cadre du dispositif Censi-Bouvard, le logement doit impérativement être :

  • loué meublé
  • dans une résidence de services (résidences seniors, résidences étudiantes ou EHPAD). 

L’investisseur devra alors louer le bien immobilier a minima pour une durée de 9 ans et bénéficiera d’une réduction d’impôt de 11% du montant hors taxes de son investissement immobilier (sous respect d’un plafond d’investissement de 300 000€ par an). Il pourra également récupérer la TVA payée pour l’acquisition d’un logement neuf. 

Néanmoins, sachez que si vous optez pour la réduction d’impôt offerte par le dispositif Censi-Bouvard, vous devrez renoncer à l’amortissement du statut LMNP pendant toute la phase de réduction d’impôt. 

Voici les cas pour lesquels vous pourrez articuler réduction d’impôt (Censi-Bouvard) et amortissement LMNP

  • au-delà de 300 000€ euros par an (car la réduction d’impôt Censi-Bouvard ne s’applique pas au-delà de ce plafond) ;
  • à la fin des 9 ans pendant lesquels s’applique la réduction d’impôt. Notez aussi qu’à l’issue des 9 ans, vous pouvez choisir de passer en micro-BIC pour bénéficier d’un abattement de 50% sur vos revenus locatifs. 
bullet
Bon à savoir :
Lorsque vous achetez un bien en copropriété, n’oubliez pas de prendre en compte les charges de copropriété qui peuvent réduire la performance de l’investissement et le revenu locatif mensuel. Lorsque la copropriété est gérée par un syndic professionnel, les coûts sont généralement élevés. À l’inverse, lorsque la copropriété est gérée par un syndic coopératif c’est le conseil syndical qui assure la gestion de la copropriété sans intermédiaire. Avec l’accompagnement de Matera, les copropriétaires réalisent en moyenne 30% d’économies sur les charges de copropriété, et jusqu’à 50% sur les frais de syndic !
No items found.